Platines vinyle

Platine vinyle PRO-JECT DEBUT CARBON : Transformation réussie !

Platine vinyle
PRO-JECT DEBUT CARBON

Prix : 349 € (avec la cellule OM10) / Finition / Version : 

En stock

Après le succès phénoménal et planétaire de son modèle DEBUT III on se demandait ce que la marque
autrichienne allait bien pouvoir faire de mieux sur son incontournable modèle d'entrée de gamme.
Et bien la surprise est de taille !

En effet plus qu'une simple amélioration cette nouvelle DEBUT baptisée « Carbon » est tout simplement une révolution !

Seul le socle, et ses différentes finitions en couleurs, demeure inchangé. En revanche, tout le reste
a fait l'objet de modifications. Le plus spectaculaire étant le nouveau bras de lecture en Carbone.
La cellule est toujours une ORTOFON mais ce n'est plus la petite OM5 mais un modèle plus performant, l’OM10.
L'alimentation du moteur a changé ainsi qu'un nouveau système d'amortissement du bloc moteur.

Toutes ces transformations...transforment totalement l'écoute et totalement en mieux !
Meilleure assise du grave, médium plus ouvert, écoute d'une manière générale plus équilibrée et plus aérée.
L'aigu n'est pas en reste et gagne en nuances et détails.

Si l'on regarde du côté du prix, on se demande si autant d'améliorations pour seulement 30 euros de plus
par rapport à l'ancienne version ce n'est pas un cadeau du Ciel. Non, de PRO-JECT bien sûr !

http://www.project-audio.com/main.php?prod=debutcarbon&cat=turntables&lang=en

PRO-JECT Carbon / extrait du magazine Stéréo & Image n° 69


La firme autrichienne Pro-Ject propose, à l'heure actuelle, l'une des plus vastes gammes de tables de lecture à entraînement par courroie
couvrant toutes les échelles de prix. Cela fait maintenant près d'une vingtaine d'années qu'elle est devenue un acteur incontournable
et primordial en terme de lecture analogique de précision en ayant à la fois à sa disposition l'un des plus anciens sites de production
en micromécanique et un centre de recherche qui n'hésite pas à adopter quelques idées très audiophiles.

Pour tous ceux, qui veulent débuter sans se ruiner ni perdre patience, avec des réglages trop pointus,
la bien nommée Pro-Ject Debut Carbon s'avère un choix idéal qui, avec la cellule d'origine (Ortofon 2M Red à aimant mobile)
propose déjà une restitution de qualité mais qui, avec l'excellente cellule à bobines mobiles Sumiko (Evo III) est capable d'aller chercher
des modèles bien plus ambitieux.

Conditions d'écoute

La Debut Carbon n'est pas une table de lecture prise de tête. Le manuel est très explicite pour effectuer les réglages.
Le bras de lecture et la cellule sont montés d'origine. Il faut trouver un socle stable, bien horizontal (à vérifier avec un niveau
posé sur le plateau) qui ne se met pas à vibrer à la moindre impulsion d'une basse un peu profonde. La mise en place de la courroie est aisée,
attention de ne pas la positionner cependant avec des doigts gras ou de la tacher par l'huile qui pourrait être éjectée du palier
lors de la mise en place du contre-plateau. L'ajustage de la force d'application du bras est un jeu d'enfant.
Après équilibrage indifférent, on place la bague graduée avec le zéro face au repère et on tourne le contrepoids dans le sens des aiguilles
d'une montre pour placer la graduation (18 N) devant le repère.

Pour le passage de la bouche du fil en nylon du poids de l'anti-skating, il suffit d'avoir de bons yeux et la positionner sur le 3ème cran
le plus éloigné des axes d'articulation. Le réglage de l'azimut est un peu plus délicat, il faut agir sur la vis au-dessus de la potence d'articulation
mais surtout sans avoir poser la cellule sur le disque (sinon l'équipage mobile va subir les pires outrages mécaniques souvent irrémédiables)
et vérifier si la pointe de lecture est bien verticale au sillon. L'Ortofon 2M Red à aimant mobile a un niveau de sortie élevé (5,5 mV)
qui met relativement à l'abri de toute capture de bruit de fond parasite. La charge est celle recommandée de 47 kOhms.
Le fil de masse est ici nécessaire entre la Debut Carbon et le préampli (plus de ronfle).

Ecoute avec cellules Ortofon 2M Red et Sumiko Evo III

L'histoire du Soldat de Stravinsky est analysée avec netteté, sans aucune fausse rondeur dans le grave, avec un médium légèrement mis en avant,
procurant aux voix un peu plus de présence que d'habitude, avec un peu moins de réverbération autour. Les percussions sont franches,
bien détourées, mais excitent un peu moins l'acoustique du studio de l'Ircam. La vitesse est juste, point de pleurage sur les attaques du petit violon
qui ressort avec le côté aigu de l'interprétation voulant qu'il soit de mauvaise qualité.

Nous ne pensios pas que cet ensemble allait s'en sortir si bien avec absence d'effet d'agressivité, jouant plutôt la carte de la sécurité
d'une esthétique sonore légèrement mate. En passant à la Sumiko, cela respire instantanémenent l'atmosphère de l'acoustique de la salle de l'Ircam
avec un raffinement supplémentaire sur les timbres des voix plus nuancés, plus expressifs dans leur intonation.
Aucun bruit de fond parasite ne vient troubler la quiétude de la restitution du secteur grave. Dans le haut du spectre, la capacité dynamique est beaucoup plus étendue,
avec un surcroît de définition très net, le bras Carbon apporte lui aussi sa rigidité pour ne pas rendre apathiques les traits d'archets sur les cordes.
On note aussi une absence d'effet Larsen ou de battements intempestifs des boomers dans le grave. Les pieds avec découplage sorbothane sont assez efficaces.

Synhèse de l'esthétique sonore

Pro-Ject, avec la Debut Carbon, a décliné tout son savoir-faire en table de lecture à entraînement par courroie et bras de lecture de précision
pour un prix très raisonnable. Sa vitesse s'est avérée stable en toutes circonstances, sans variation sur les forts écarts de niveau
qui entraînent des micro-freinages de la part de la pointe de lecture. La justesse de hauteur de note est au rendez-vous, sans dérapage dans le grave extrêmement délié.
Tout l'ensemble, plateau tournant, bras de lecture est d'une parfaire rigidité pour bien exploiter toutes les caractéristiques de capacité dynamique et de lisibilité
des cellules qui ressortent avec leurs vraies personnalités sonores.Seules les tables de lecture de très haut de gamme sont capables de faire une telle différence.
La Debut Carbon est véritablement une aubaine au prix où elle est proposée pour tous ceux qui veulent apprécier toute la "charge émotionnelle" que procure l'analogique.

extraits de l'article de P. Vercher

Caractéristiques techniques :

Speed : 33, 45 (manual speed change) 
Drive principle : belt drive 
Platter : 300mm metal with felt mat 
Mains bearing : stainless steel 
Wow & flutter : +/- 0,10% 
Speed drift : +/- 0,80% 
Signal to noise : - 68dB 
Tonearm : 8,6”, Carbon 
Effective arm length : 218,5 mm 
Effective arm mass : 6,0 g 
Overhang : 18,5mm 
Tracking force : 10 - 30mN 
Included accessories RCA cable, lid 
Dimensions : 415 x 118 x 320mm (WxHxD) lid closed 
Weight : 5,6 kg net 

Haut de page