Préamplis phono

Préamplificateur phono LEHMANN BLACK CUBE SE II : Une montée en gamme convaincante

Préampli phono
LEHMANN BLACK CUBE SE II

Prix : 899 € / Finition / Version : 

En stock

Le BLACK CUBE SE II est un best-seller et peut être considéré comme un incontournable. 

Ce préampli est un révélateur de cellules. Il retranscrit avec minutie tous les détails.

Dans le monde des préamplis phonos, il domine certains modèles bien parfois bien plus coûteux !
Par rapport au modèle Black Cube il va plus loin dans tous les registres : dynamique, transparence,
détails et silence de fonctionnement.

Ce préampli phono Black Cube SE II de LEHMANN constitue une sorte d'idéal accessible.

https://www.lehmannaudio.com/home-audio/phono-stages/black-cube-se-ii.html

LEHMANN AUDIO BLACK CUBE SE II / extrait du magazine Stéréo & Image n°93 – octobre 2014


La lecture analogique de disques noirs procure de grands moments de plaisir.
Le durable retour en grâce que connaît le vinyle en est l'indicateur le plus évident.
Mais si l'offre pléthorique de platines, bras et cellules ne facilite pas la tâche du mélomane,
le choix d'un bon préampli phono qui ne coûte pas les yeux de la tête se révèle tout aussi cornélien.
Heureusement, chers lecteurs, nous avons déniché l'oiseau rare : le Black Cube SE II de Lehmann Audio.

Lehmann Audio a été fondé en 1988 à Cologne, en Allemagne, par un jeune étudiant en ingénierie audio,
Norbert Lehmann. C'est au cours de ses études, lors d'une séance d'écoute comparative
entre deux amplificateurs, que survint la révélation. Malgré des spécifications techniques identiques,
les deux amplis sonnaient de façon différente : le premier fait du "son"; le second, de la musique.

Ce jour-là, Norbert Lehmann prit conscience qu'une restitution sonore de qualité reposait sur beaucoup plus
que de simples critères techniques comme la puissance, le taux de distorsion et le rapport signal sur bruit.

Mieux encore, cette session d'écoute déclencha une vocation, ainsi que la volonté de concevoir
des appareils qui communiquent l'intention du musicien aussi fidèlement que possible.
Pour Norbert Lehmann, cet aspect est essentiel dans le développement de l'audio haut de gamme.
Mais, même s'il est en quête de perfection, il garde les pieds sur terre.

D'ailleurs, Lehmann conçoit des appareils audio haut de gamme pour les mélomanes exigeants,
et également pour les utilisateurs professionnels, une excellente manière de rester en prise avec la réalité.
Le Black Cube SE II n'est pas un nouveau venu; il s'agit de la version contemporaine et luxueuse
d'un produit lancé dès 1995, le Black Cube.
En pratiquement vingt années d'existence, il a évolué sensiblement pour constituer aujourd'hui
une référence incontournable en matière de préampli phono. Il est du reste considéré outre-Atlantique
comme l'un des dix meilleurs préamplis phono du monde, toutes catégories de prix confondues.

L'appareil se décline en quatre versions.
Le Black Cube Statement, l'entrée de gamme, est alimenté par un bloc secteur basique (369 €).
Le Black Cube arbore quant à lui une alimentation plus complexe et un câble ad hoc blindé de qualité (489 €).
De son côté, la déclinaison SE est la même avec une alimentation séparée PWX (759 €).
Enfin, le SE II possède un châssis et une présentation haut de gamme (859 €).

La qualité perçue est excellente. Il faut dire que les produits Lehmann sont construits en petites séries,
à mille lieux des "cadences infernales" de grosses productions industrielles.
C'est de l'artisanat haut de gamme au sens noble du terme.

La taille compacte des Black Cube les destine à être placés le plus près possible de votre platine,
de façon à réduire la longueur des câbles du bras, afin de lutter contre les risques d'affaiblissement du signal.
Le Black Cube SE II se distingue de ses petits frères par un châssis totalement nouveau.
La face avant en aluminium brossé est uniquement ornée d'une LED bleue signalant la mise sous tension.
Le coffret est réalisé en totalité en matériau amagnétique. Le capot bénéficie d'un traitement anti-résonances.
Ainsi, l'appareil est à l'abri de l'effet microphonique et des interférences électromagnétiques.
Rappelons que les signaux qui transitent dans un préampli phono sont les plus faibles qu'une chaîne hi-fi
puisse abriter, et que la lutte pour la musicalité ultime commence avec leur protection.

La face arrière comporte quatre prises RCA dorées isolées Téflon, solidement boulonnées au châssis.
Ces dernières sont placées de façon décalée (entrée/sortie/entrée/sortie) pour respecter à la lettre la topologie du circuit.
Une borne de masse vissante permet de relier le câble de terre via une fourche ou une fiche banane.
Enfin, le câble de liaison vers l'alimentation externe est prisionnier, pour qu'il ne soit pas possible de le changer.
Sa nature est très importante. Il s'agit d'un câble blindé d'origine Klotz de deux mètres et doté d'un connecteur
à broches verrouillable réalisé par l'excellente marque Neutrik.
Norbert Lehmann insiste beaucoup sur le fait que ce câble possède une influence non négligeable
sur la qualité de la restitution.

L'alimentation séparée PWX

L'alimentation PWX optimise les performances du Black Cube SE II.
Certes, un bon préampli phono exige une copieuse alimentation, mais il est impossible de faire cohabiter
ces deux éléments au même endroit. Voilà pourquoi Lehmann les place dans des coffrets séparés,
reliés par un câble blindé de deux mètres. Sa longueur importante permet d'éloigner au maximum le préampli
de son alimentation, de manière à préserver le premier des rayonnements puissants de la seconde,
qui la pollueraient inexorablement. Là encore, le boîtier est intégralement amagnétique
- il a été conçu en aluminium - et le capot est pourvu d'un traitement anti-résonances.

Réglages

Le Black Cube SE II a été élaboré pour offrir une compatibilité avec toutes les cellules du marché.
Il s'accommode donc des modèles à aimant mobile (MM) et des modèles à bobine mobile (MC),
qu'ils soient à haut niveau de sortie jusqu'aux plus faibles. Les sélecteurs de gain et de charge
sont placés sous le châssis et sont équipés de contacts plaqués or.
Il y en a trois paires comprenant respectivement quatre, six et huit sélecteurs.
La palette de réglage est donc très large.

Installation

La mise en oevuvre du Black Cube SE II est 'une simplicité biblique. La première étape consiste
à la calibrer pour qu'il soit en parfaite correspondance avec les caractéristiques de votre cellule.
Pour cela, ajustez les microsélecteurs placés sous son châssis en vous aidant de la notice d'utilisation.
Placez-le ensutie à un endroit où il sera à l'abri des vibrations : sur votre meuble hi-fi.
Très compact, il ne prendra que très peu de place. Vous pourrez même le dissimuler aux regards,
car, une fois branché, il n'est pas nécessaire de le manipuler.

Enfin, placez l'alimentation séparée le plus loin possible du préampli lui-même,
afin de protéger ce dernier des rayonnements parasites.
Le Black Cube SE II nécesite une période de rodage assez longue d'une centaine d'heures,
pendant laquelle il "s'ouvre" très sensiblement. Utilisez un disque de rodage ou la dernière piste
sans fin de n'importe quel vinyle. Par ailleurs, le Black Cube SE II ne comporte aucun interrupteur,
et c'est à dessein. En effet, l'appareil met plusieurs heures à se polariser de façon optimale;
ainsi, l'éteindre nuirait beaucoup à sa performance.
De toute façon, sa consommation électrique reste tout à fait raisonnable.

Synthèse de l'esthétique sonore

Après l'écoute attentive de plusieurs galettes de vinyles, le Black Cube SE II s'impose naturellement
comme l'un des tout meilleurs préamplis phono que nous ayons eu l'occasion de "déguster".
Et ce verbe n'a pas été choisi au hasard, tant nous nous sommes délectés de sa reproduction sonore
à la fois dense et lumineuse. Ce produit se caractérise en premier lieu par son universalité:
il s'est tout aussi bien comporté avec une cellule Dynavector DV-20 X2 L, une MC bas niveau,
qu'avec une Rega Elys 2, une MM classique. En outre, le niveau de bruit est faible,
gage d'une lecture limpide et d'un rapport signal sur bruit très favorable.

Enfin, sur le plan de la musicalité, le Black Cube SE II réalise le cocktail quasi idéal
entre matérialité, finesse, fluidité et nervosité. La bande passante est large, avec un grave profond,
palpable et détaillé, un médium charnu et ouvert et, enfin, un registre aigu agréablement fruité,
qui file haut sans acidité. Le comportement dynamique est remarquable pour un produit de ce prix,
avec une acuité étonnante en termes de réactivité, et aucun tassement à déplorer !

Enfin, la reproduction spatiale justifie tout l'engouement que peut susciter le support noir :
une aération magique avec une gradation des plans sonores précise et impeccablement définie.

extraits de l'article de Laurent Thorin

A propos du prémapli LEHMANN Black Cube SE II

J'ai fait tourné pas mal de disques ce week-end après avoir correctement fait les branchements. L'effet du Lehmann BC SE2 se fait incontestablement sentir dans le bon sens du terme :) . C'est un très, très bon investissement en comparaison de mon entrée phono. Il me durera bien longtemps j'en suis certain.

J'utiliserai les qualificatifs assez commun des retours clients mais justes à savoir que j'ai beaucoup gagné en spatialisation (largeur et profondeur) ainsi qu'en détails. Je peux en effet entendre entendre des détails inaudibles auparavant. Cela correspond donc bien à mes attentes en terme de bond significatif.

Encore merci de m'avoir orienté vers ce choix, j'en suis très satisfait !

Denis R. (92320), le 07/03/2017

A propos du préampli Lehmann Black Cube SE II

Et là, attention les oreilles !
Poh Poh Poh !!
J'ai défoncé mon canapé tellement j'en suis tombé sur le... !
J'ai un disque de Count Basie (Me and you) qui était déjà formidable.
Avant je disais extraordinaire mais je me ravise car maintenant, il est extraordinaire. Voire dément.
Je redécouvre le disque. J'en suis à la 3ème chanson.
C'est phénoménal de dynamisme, de nuances, c'est posé, soyeux, fin, détaillé....
On voit avec les oreilles.
On voit l'orchestre qui prend du plaisir à jouer !
(En tout cas moi je le vois)
C'est pas le Pérou, c'est le Machu Pichu !

Bon c'est vrai que je viens de loin avec mon pro-ject phono s. Mais la musique prend une autre dimension.

Ludovic H. (74330), le 03/01/2017

Caractéristiques techniques

Input Stage : Dual mono Microphone preamp - Chip newest generation
Gain settings : 36 dB, 46 dB, 56 dB, 66 dB
Max. gain : 66 dB
Internal impedances (selectable) : 47 k, 1 k, 100 R
Onboard slot for custom impedance : ✓ yes - plus additional hard wire slot
Internal input capacitance and cap type : 100 p - KP 1 %
Soft Bass Rolloff filter : 16 different settings for optimized configuration of high pass filter, DIP-switch configurable
High Gain : ✓ yes - DIP-Switch
RIAA filter caps : MKP
Bass coupling after RIAA : MKP
Second gain stage : Dual Mono Burr Brown OPA 134
Discrete Output buffer Zero global feedback : -
Output capacitor : MKP
DC-Output jumper : ✓ yes
Power supply features on audio board : Chokes - RC-Filters with high electrolytic bypass
 

Haut de page